Auteurs Experts

aras loet Picture
aras loet
Comuniqués publiés : 70
Erwan K Picture
Erwan K
Comuniqués publiés : 58
ghizlane el fellah Picture
ghizlane el fellah
Comuniqués publiés : 54
Sylvain Lebreton Picture
Sylvain Lebreton
Comuniqués publiés : 52

Articles les mieux notés

Le jeu de cartes le plus populaire en France des cours de récréation aux clubs du troisième âge. A suivre une petite introduction à ce jeu avec les principales règles qui en font son originalité.

eChauss propose la vente en ligne de chaussures

L'annuaire généraliste francophone continue à grandir.

Avec ces conseils pour aborder votre grossesse, vous saurez précisément quel planning tenir entre vos rendez-vous médicaux et le planning des repas et achats que vous devrez suivre.

Tranquillité Santé vous propose une complémentaire santé appropriée selon votre profil: que vous soyez parent ou à la retraite nous avons l'assurance santé qu'il vous faut. Devis gratuit en ligne.

 Picture

TRIBUS ET ROYAUTE AU RAJASTHAN

Par: Gaël de Graverol
Pour : Cap Conférencier
Date d'ajout : February 22, 2011 Lu : 3384 fois
Noter l'auteur : Actuellement : 2.52 /5
Noter le CP : Actuellement : 2.15 /5



Résumé :

L'association culturelle Cap Conférencier vous propose plusieurs interventions autour du thème des Tribus et de la Royauté au Rajasthan



Conférence proposée par l'association Cap Conférencier (www.cap-conferencier.com):

Tribus et Royauté au Rajasthan

26_400mayo_armoiries_400

Au nord-ouest de l'Inde, dans l'Etat du Rajasthan, les Mīnā constituent une communauté de près de 4 millions d'individus considérés comme les aborigènes de la "terre des princes". L'histoire régionale basée sur les panégyriques des bardes des maisons royales fait le récit de séries de conquêtes militaires gagnées à haute époque (dès le VIe siècle) par des populations dites Rājpūt, aïeuls des Maharajas, sur des chefferies locales, dont les Mīnā seraient les descendants. Repoussés pour certains d'entre eux aux marges des royaumes ou contraints à résider sur des terrains enclavés, montagneux ou inhospitaliers, les Mīnā, comme d'autres groupes locaux subjugués par les Rajput, se voient ravalés dans les représentations collectives dans la catégorie tribale de populations forestières.

La réalité du groupe plus contrastée, nous invite à interroger les présupposés qui fondent l'usage du concept même de tribu en anthropologie et dans les recensements indiens. D'abord, au plan démographique, l'importance de cette population essaimant sur un espace équivalent à la moitié de la France éloigne les Mīnā des idées reçues sur la cohésion sociale tribale. Dans ce vaste ensemble humain, les sous-régions d'appartenance tracent  au sein de la tribu des frontières sociales au-delà desquelles les intermariages se révèlent difficiles comme dans le système des castes qui régit la majorité de la population indienne.

Ensuite, à l'inverse des idées reçues sur la tribu comme isolat, petite société fermée et autosuffisante, l'implantation géographique actuelle de la communauté, montre que nombreux sont les groupes Mīnā à résider au cœur même des territoires des anciens Etats princiers du Rajasthan, participant de ce fait à la vie de la population régionale. C'est le cas dans l'espace de l'ancien royaume de Jaipur où les villages tribaux abondent aux abords de la capitale dynastique. Le fait s'avère d'autant plus marquant si on ajoute que nombres de ces localités, détenues de longue date par leurs chefs en domaines seigneuriaux attribués par le roi, signent la reconnaissance historique du rôle capital joué par la tribu auprès du souverain avant la disparition du royaume. Cette place à l'égard du pouvoir, quelle est elle?

Contre une conception événementielle de l'histoire basée sur les seules conquêtes militaires, l'exemple Mīnā enseigne que l'avènement de nouvelles dynasties ne se produit pas en Inde par écrasement des anciens groupes dominants. A Jaipur, après la victoire des Rājpūt sur la tribu vers le XIe siècle et jusqu'à une période tardive, ce sont les Mīnā qui, par le biais d'un grand dignitaire, intronisent le roi en apposant sur son front une marque de souveraineté tirée du sang du représentant tribal. La tradition n'est pas isolée puisque au sud du Rajasthan, dans le royaume d'Udaipur, un chef de la tribu Bhīl participe de même à la consécration du prince Rājpūt et se voit en outre représenté sur les armoiries de l'Etat au côté de l'ancêtre fondateur du lignage royal.

En Inde, un pouvoir conquérant a donc besoin pour établir sa légitimité de se situer dans une continuité vis-à-vis du passé, de trouver un ancrage local que lui apporte le concours des tribus, premiers occupants du terroir aidés de leurs dieux garants de l'autorité et de la royauté sur cet espace. C'est ainsi que la divinité tutélaire de la dynastie de Jaipur se révèle être une ancienne déesse Mīnā dont le sanctuaire demeure dans une zone sauvage de forte concentration tribale. En retour, les chefs Mīnā, se voient confier de hautes fonctions d'Etat telles que les gardes du trésor, du sérail où ils veillent sur les épouses royales, ou des forts commandant l'accès à la capitale. Les témoignages de leur mémoire collective soulignent pour leur part une éthique guerrière et des revendications identitaires semblables aux Rājpūt qui défient la distinction théorique souvent ébauchée entre le monde des castes, d'où procèdent les lignages royaux, et celui des tribus alors que leur partage d'un même système de valeurs semble les situer dans une même généalogie.

  

Gaël de Graverol, ethnologue.

  

  

L'association Cap Conférencier vous propose trois conférences en images en lien avec cette thématique (à découvrir sur notre site www.cap-conferencier.com):

_ Tribus et Royauté au Rajasthan

_ Les Rajputs du Rajasthan, 1000 ans d'histoire d'une caste dominate

_ Destination Rajasthan (une découverte du "Pays des Princes")

  

Cap Conférencier s'adresse à tout type d'auditoire, averti ou novice: passionés soucieux d'élargir leurs connaissances ou esprits curieux en quête d'horizons nouveaux. Nos intervenants vous offrent leurs services en Île de France et en province. Consultez-nous sur l'ensemble de nos activités: conférences et visites guidées et demandez-nous une intrevention pour votre groupe.

logo_400





Liens additionnels :
Femmes Indiennes: condition et représentations
Conférences culturelles, Visites Guidées et Voyages
Cycle de conférences sur la Peinture Espagnole

Infos Contact

Gaël de Graverol
Téléphone : 01 82 01 08 51

Email : info@cap-conferencier.com

Poster un commentaire

Nom : 
Email : 
URL : 
Commentaire : 
Code :