Les effets secondaires de la spiruline
Par: céline durant
Posté le : May 11, 2011  Lectures : 20154

 

Conseils de consommation de la spiruline

La spiruline connait une hausse de sa consommation depuis quelques années en raison de ses nombreux apports. De nombreuses personnes la consomment sans s’être interrogées sur les effets secondaires possibles que la spiruline peut avoir sur la santé. Il faut tout de même prendre en compte le fait que ces effets ne se produisent pas chez tous les consommateurs et même dans le cas où cela arrive, ces effets ne sont pas de trop grandes importances. Néanmoins, il est utile de les connaître et de prendre les précautions nécessaires. La consommation de spiruline doit respecter les doses prescrites par le médecin ou par le nutritionniste.

Les effets secondaires de la spiruline

Le premier effet constaté en cas de surdosage est la migraine associée à des muscles douloureux. La hausse de la température corporelle du corps est également constatée, ce phénomène est dû à la forte présence de protéine dans l\'algue spiruline. La fièvre est légère, sans gravité. Les personnes consommant de la spiruline sont parfois sujettes à de légers vertiges et à des nausées passagères qui se dissipent lorsque le corps s’habitue au produit. Les reins peuvent également subir les effets d’une surconsommation de l\'algue naturelle spiruline dans la mesure où prise à plus de 50 grammes par jour, celle-ci augmente la quantité d’acide urique. Certaines personnes sont constipées par la spiruline et éprouvent une sensation de soif permanente, la solution est de boire abondamment et toujours consulter son médecin pour plus de conseils avisés.

Les personnes à risques face à la consommation de spiruline

Ces effets secondaires sont surtout accentués chez les personnes ayant déjà des problèmes de santé. C’est le cas chez les personnes qui présentent des allergies graves aux algues. Les personnes ayant déjà la fièvre ne doivent pas non plus consommer de la spiruline pour ne pas courir le risque d’accentuer ladite fièvre. Bien que naturelle, la spiruline est quand même considérée comme un médicament. Les femmes enceintes ou qui allaitent doivent donc en référer à son médecin traitant avant de la prendre. Il faut aussi éviter de prendre les spirulines qui n’ont pas été cultivées dans un espace contrôlé, car elles peuvent contenir des métaux lourds contenus dans un environnement non sécurisé.