Atypic - Presse
Le vélo électrique : un plaisir simple et naturel
Par: Admin
Posté le : June 21, 2012   Lectures : 1017

L’été approche et nous souhaitons tous profiter des beaux jours, c’est l’occasion de prendre l’air en famille et d’apprécier les promenades en ville ou en campagne. Le vélo électrique constitue une excellente manière de profiter avec plaisir des paysages et monuments. Malgré tout, lorsque vous êtes motivé pour aller vous promener, il n’en faut pas moins pédaler. C’est pourquoi de plus en plus de personnes optent pour la solution du vélo électrique.

C’est un régal de déambuler dans les ruelles d’une ville avec l’assistance électrique, notamment lorsque votre région est quelque peu vallonnée. En fait si l’on devait résumer le vélo électrique en quelques mots, on pourrait dire que c’est tout simplement le plaisir, la décontraction du vélo tout en évitant la difficulté de l’effort physique. Idéal lorsque vous emmenez en ballade vos enfants sur le porte bagage, il faut cependant penser à prendre ses précautions. Le vélo électrique c’est en quelque sorte le nouvel objet tendance en ville mais aussi en campagne.

Comme tout objet prisé et à la mode, vous vous devez de prendre vos précautions en souscrivant à une assurance vélo électrique qui devra vous permettre de vous assurer pour tous les dommages liés à l’utilisation de ce vélo à assistance électrique.

Cette assurance accessible pour un prix modique vous permet de garantir la couverture de vos passagers mais aussi de vous couvrir en cas de vol de l’appareil. Au même titre que les autres 2 roues, le vélo électrique est sujet à de nombreux larcins. Sa valeur d’achat étant proche de sa revente sur le marché de l’occasion, il est grandement conseillé d’anticiper comme pour tous les biens que vous pouvez posséder de vous assurer pour vol, dégâts et autres mauvaises surprises.

Le prix moyen d’un vélo à assistance électrique étant généralement compris entre 500 et 2000 euros pour les plus chères, la souscription d’une assurance vélo électrique pour moins de 50 euros par an n’est pas un luxe.